Comment faire évoluer son staff dans la restauration ?Tabesto-

Comment faire évoluer son staff dans la restauration ?

Nous vous en parlons régulièrement, le secteur de la restauration est face à une véritable pénurie de talents pour rejoindre les rangs des restaurants. 

Alors qu’il est de plus en plus difficile de recruter et de fidéliser ses salariés, encourager son staff à développer ses compétences est une source d’engagement et de motivation qui peut drastiquement réduire le turn-over d’un établissement et éviter de se retrouver dans une situation tendue. Souvent négligé dans le secteur de la restauration, valoriser son staff peut très rapidement porter ses fruits. Chacun joue un rôle dans la réussite de votre restaurant, reconnaître vos salariés permet de stimuler leur engagement. Si vous pensez à ouvrir d’autres établissements ou à franchiser votre concept, repérer dès maintenant les talents parmi votre staff vous permettra de franchir le pas plus vite.

Cependant, ce n’est pas uniquement un enjeu de ressources humaines. Valoriser et faire évoluer ses salariés peut s’avérer devenir une avance nette sur la concurrence. En effet, l’évaluation des acquis et l’acquisition de nouvelles compétences se retrouvent au carrefour de plusieurs enjeux des restaurants comme la transformation des métiers et la digitalisation du secteur.

Faire évoluer son staff, c’est préparer l’avenir de son établissement aux futurs défis de la restauration: innovation et digitalisation du secteur sont les maîtres mots pour avancer plus vite dans le développement de votre restaurant. Pour ce faire, avoir des salariés dont les compétences sont régulièrement mises à jour pour rester compétitifs aux transformations du marché vous permettra de toujours rester à l’affût de ses dernières évolutions. 

Pour vous aider à aborder plus facilement la formation des salariés, on a fait le tour des obligations et des besoins !

L’évolution des salariés (staff) dans la restauration

Face aux défis actuels, il apparaît donc nécessaire de faire évoluer les méthodes dans le secteur de la restauration pour fidéliser et faire évoluer ses collaborateurs. Mais comment faire ? Si certaines enseignes, comme McDonald’s, ont depuis longtemps maintenant essayé de fidéliser leurs employés en proposant par exemple des perspectives de carrière intéressantes, il reste de nombreux progrès à faire. D’autant plus dans un monde post-Covid où la restauration semble, plus que jamais, en crise.

Alors comment retenir ses collaborateurs et limiter le turnover ? Il semble essentiel à cette fin de transformer l’expérience du collaborateur, d’apprendre à mieux le connaître pour mieux répondre à ses attentes et de lui proposer des perspectives d’évolution qui le convaincront de rester. En quelques mots, il s’agit de porter une attention nouvelle au talent management.

Les entretiens professionnels : mieux connaître et mieux comprendre vos collaborateurs

Les entretiens professionnels sont un élément central du travail du RH. Commençons par repositionner ces entretiens dans le cadre légal. On compte deux entretiens obligatoires, pour toute entreprise, quelle qu’elle soit : 

  • Un entretien tous les deux ans : salarié et employeur doivent se rencontrer à l’occasion pour aborder les perspectives d’évolution et de formation du collaborateur. Certains sujets doivent obligatoirement être abordés, comme la Validation des Acquis de l’expérience professionnelle, permettant l’obtention de certifications nécessaires à l’évolution professionnelle.
  • Un bilan à 6 ans permettant de réaliser un état des lieux récapitulatif

Mais derrière cette dimension purement légale, et en plus des ces obligations, les entretiens, qu’ils soient annuels, biannuels, de suivi, d’évaluation de la performance.. sont surtout un excellent moyen de mieux connaître et comprendre ses collaborateurs. Ces entretiens concernent tous les collaborateurs, quels qu’ils soient, et sont l’occasion d’aborder des sujets extrêmement variés, allant du suivi des performances au bien-être dans l’entreprise, en passant par les perspectives d’avenir et les attentes du collaborateur. Missions, parcours, compétences, intégration dans l’équipe, ambitions, projets de l’entreprise comme du salarié… Voilà autant de thèmes que vous pouvez être amenés à aborder à cette occasion. 

Mais ces entretiens ne doivent pas être une simple formalité. Ils doivent se traduire par des actions concrètes, qui contribueront à retenir le collaborateur au sein de l’entreprise. Actions de formation, nouveaux objectifs, nouvelles missions… Les informations retirées de l’entretien ne doivent pas rester lettre morte. Pour faciliter cette démarche, il existe des logiciels qui, comme la start-up Zola, proposent d’automatiser la préparation et l’exploitation de ces entretiens, pour en faire de véritables outils de rétention.

La solution pour retenir les collaborateurs : les parcours de carrière et de formation

Les entretiens sont aussi un élément essentiel pour mettre en place des parcours de carrière et de formation. Là encore, cette démarche s’inscrit dans un cadre légal. Chaque entreprise se doit ainsi de :

  • maintenir l’employabilité de ses collaborateurs, conséquence de la loi Avenir de 2018
  • assurer l’adaptation du collaborateur aux exigences de son poste 

L’entreprise se doit pour cela de mettre en place des plans de formation pouvant s’intégrer dans le plan de développement des compétences

Le milieu de la restauration comprend ses exigences spécifiques. La principale est la formation aux règles d’hygiène, appelée formation HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point). Il est nécessaire qu’au moins une personne du restaurant ait été formée à ces normes d’hygiène, et que toute personne manipulant des denrées alimentaires ait bénéficié, si c’est d’une formation, au moins d’instructions, en termes d’hygiène alimentaire. S’il n’y a pas d’obligation légale de renouveler cette formation, cela n’en est pas moins vivement conseillé, d’autant plus avec les évolutions récentes des normes sanitaires liées à la crise du Covid-19. 

Le restaurateur doit aussi disposer d’un permis d’exploitation qu’il obtient au terme d’une formation à l’ouverture du restaurant et doit au bout de 6 ans effectuer une mise à niveau.

En fonction des spécificités de votre activité, vous devrez probablement mettre en place d’autres formations spécifiques. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre OPCO ! 

Là encore, des outils comme Zola peuvent vous permettre d’automatiser et de faciliter ce processus en vous proposant un catalogue de formations partenaires ! N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le sujet.