Les différents outils digitaux utilisés dans la restauration

De nos jours, la digitalisation est un passage obligatoire pour toutes les enseignes qui veulent se développer, peu importe leur secteur d’activité. Pour la restauration, basculer vers la digitale présente quelques contraintes. Cependant, les avantages sont plus nombreux. En effet, les restaurants digitaux sont compétitifs. Ils profitent de divers outils numériques facilitant la gestion de l’établissement et améliorant l’expérience du consommateur. La dématérialisation est devenue une obligation.

Bien que la digitalisation soit une technique de plus en plus utilisée par les restaurateurs, les outils qui sont utilisés varient suivant le pays. Ainsi, les restaurants en France, au Japon et aux États-Unis ont chacun leurs préférences. Quelles sont leurs principales différences ?

Les outils utilisés en France​

En France, les restaurants digitaux ne sont pas encore adoptés par le public. Les enseignes classiques hésitent à franchir le pas, de peur de perdre une grande partie de leurs clientèles. Néanmoins, le nombre des restaurateurs basculant vers les solutions numériques est en hausse. Ils utilisent principalement :

  • Les plateformes de livraison

Les plateformes de livraison sont en voie de devenir un standard en France. Elles sont de plus en plus adoptées par les restaurateurs qui profitent à la fois d’une meilleure visibilité et d’un service de qualité et sur mesure. En plus, cet engouement a été favorisé par la crise sanitaire et les mesures de fermeture prises par le gouvernement. Pour survivre, les enseignes de restauration ont dû se tourner vers le développement des services à emporter.

  • Les bornes de commande

Les bornes de commande sont, le plus souvent, utilisées par les établissements de restauration rapide. Elles sont pratiques tant pour les entrepreneurs que pour les clients. En effet, dans les entreprises, la borne de commande permet de réduire les nombres du personnel et d’avoir une meilleure gestion des commandes. Pour les clients, avoir à disposition une borne de commande est un gain de temps considérable. Cet outil est déjà adopté par le secteur de la restauration française.

  • Les cartes virtuelles

L’adoption des cartes virtuelles dans les restaurants classiques est encore loin de se démocratiser dans le pays. Effectivement, si le public est de plus en plus connecté, les enseignes classiques hésitent encore à échanger leurs menus imprimés. La principale cause de ce refus est la peur de perdre leur valeur auprès d’une clientèle habituée.

  • Le paiement mobile

En France, bien que les paiements dématérialisés soient largement utilisés, le système de paiement par mobile n’a pas encore trouvé sa place. Il affiche un taux de pénétration de 2,2 % en un an. En comparaison, le Royaume-Uni et l’Espagne sont à 8,8 %. Ce retard s’explique principalement par le peu de confiance des Français vis-à-vis des smartphones et du niveau de sécurité qu’ils offrent.

Les outils utilisés aux États-Unis

Aux États-Unis, le secteur de la restauration génère plus de 16 millions d’emplois. En 2017, il a engendré environ 799 milliards de chiffre d’affaires. Le marché de la restauration tient une place importante dans l’économie du pays, un secteur en pleine évolution. Les Américains y dépensent 12,6 % de leur revenu. En effet, le restaurant 2.0 est aujourd’hui une réalité en Amérique. Les outils numériques qui y sont utilisés sont nombreux :

  • La robotique

Les enseignes de restauration américaines sont à la pointe de la technologie. Aujourd’hui, l’utilisation d’un robot pour l’accomplissement des diverses tâches liées à la préparation des menus y est en constante évolution. La robotique permet à la fois de gagner en performance et de faire de la publicité, en attirant un public curieux.

Les robots sont l’avenir de la restauration. Ils offrent aux consommateurs un service rapide et de qualité. De plus, les restaurateurs font des économies en ayant recours à un minimum d’employés.

  • L’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est un domaine en plein essor. Le développement de la technologie et d’Internet a favorisé son développement. Née il y a 60 ans, l’IA est aujourd’hui largement utilisée dans tous les domaines. Aux États-Unis, plus qu’en France, cette technologie a révolutionné le marché de la restauration. Son utilisation permet de perfectionner les systèmes de gestion des restaurants. De plus, elle offre bon nombre d’avantages au public, dont la possibilité d’avoir un menu personnalisé.

  • Le paiement mobile

Bien qu’en régression ces dernières années, les Américains sont encore plus en avance que les Français dans le secteur du paiement mobile. Starbuck est l’application de paiement par mobile la plus utilisée dans le pays. 23,4 millions de personnes l’utilise. Elle est suivie de près par Apple Pay, avec 22 millions de personnes. 84 % des consommateurs américains utilisant le paiement mobile déclarent être satisfaits de ce service.

  • Les services de livraison

Les plateformes de livraison ont lourdement impacté sur le secteur de la restauration aux États-Unis. En effet, longtemps considéré comme étant un service supplémentaire, se faire livrer son menu y est désormais une norme. L’apparition des applications de livraison a joué un rôle important dans ce changement majeur. Elle a aussi permis l’émergence d’un nouveau concept révolutionnaire : « le Dark Kitchen » ou « le restaurant sans salle ».

Les outils utilisés au Japon

Le Japon fait partie des pays les plus digitalisés du monde. Il est le premier pays exportateur de robots. Son écosystème est basé sur l’IoT, Internet Of Things ou l’internet des objets. Dans le domaine de la restauration, le pays est un des plus avancés. Les restaurants utilisent beaucoup de technologies digitales.

  • Le paiement mobile

Le paiement électronique peine à trouver sa place au Japon. En effet, les Japonais, bien qu’étant très connectés, ne peuvent se passer d’argent liquide. Ainsi, si plus de 60 % des Français ont recours à des systèmes de paiement électronique, les Japonais ne sont qu’à 14 %. Cependant, pour le paiement mobile particulièrement, le Japon est bien plus en avance que la France.

  • La robotique

Avec plus de 115 000 robots exportés en 2016, le développement économique du pays du soleil levant dépend, en grande partie, du secteur robotique. Ces robots sont principalement utilisés dans les domaines de la construction automobile et de l’électronique. La fabrication de robot humanoïde dans les autres secteurs d’activités plus en contact avec le public croît de façon exponentielle ces dernières années.

Au Japon, la robotique commence à intégrer plusieurs secteurs comme la restauration. Les automates y sont de plus en plus sollicités pour effectuer diverses tâches : service, cuisine, et même barman. Ils sont bien plus présents qu’en France.

  • L’intelligence artificielle

Le développement de l’intelligence artificielle est un enjeu majeur pour tous les secteurs de l’industrie. Au Japon, elle fait partie des principales recherches des scientifiques du pays. Depuis quelques années, ce domaine de recherche commence à impacter le quotidien du public japonais. Il touche également le secteur de la restauration qui profite pleinement des avancées majeures.

  • Les services de livraison

Les plateformes de livraison ont aussi trouvé une place importante sur le marché de la restauration japonaise. En effet, une étude a montré une diminution de la fréquentation des restaurants classiques dans le pays. Les consommateurs japonais se tournent davantage vers les plateformes. Ils préfèrent, ainsi, commander un menu familial et manger tranquillement à la maison.

Sources